My Items

I'm a title. ​Click here to edit me.

Comment cultiver son empathie

Développer son empathie est essentiel si tu souhaites développer ton leadership : aka être un·e bon·ne leader pour ton entreprise. Et voici pourquoi : Définition L’empathie c’est simplement se mettre à la place de l’autre. C’est donc un outil indispensable à ton business : puisque quoiqu’il arrive, que tu vendes des produits ou des services : tu dois te connecter aux autres (aux acheteurs). Développer son empathie, c’est une des clés pour faire de ton business un succès ! Tu utilises l’empathie dans ton quotidien d’entrepreneur(e) quand → tu développes ton produit/offre oui, tu dois avoir beaucoup d’empathie pour comprendre ta clientèle cible, et trouver les bons mots et stratégies pour vendre. Car oui : la clarté c’est l’élément essentiel pour faire prospérer ton business. → tu fais de la relation clientèle → tu es sur les réseaux sociaux → tu développes des collaborations… Si les gens pour toi ne se résument qu’à un potentiel de €, il y a peu de chance que tu réussisses, où que tu ailles aussi loin que tu le voudrais. C’est bien dommage. De la même façon que tu dois revoir ta définition de business (aka pas une machine à fric mais une entreprise grâce à laquelle tu fais vivre tes valeurs et où ta vision prend vie); revois ta définition de client(e) cible : c’est une personne que tu aides (en résolvant un problème ou en lui donnant accès à un produit). → Tu peux utiliser ton empathie pour espionner tes concurrents ✨ Sois attentif/ve et sois empathique pour identifier leurs forces et faiblesses : tu pourras identifier des opportunités pour ton propre business Montrer plus d’empathie en tant que leader Comment montrer plus d’empathie en tant que leader ? Tu dois être vrai. Cela doit partir d’une authenticité. Sinon cela ne fonctionnera pas. Car tu dois t’efforcer de comprendre et donc s’intéresser pour de vrai. Un bon moyen pour développer ton empathie : prend un verre avec quelqu’un qui est à l’opposé de toi sur un sujet. Et parlez-en. Discutez de vos différences. L’objectif n’est pas de vouloir convaincre l’autre, mais de le comprendre. Infuser plus d’empathie dans ton business Comment infuser plus d’empathie dans ton business ? Il n’y a qu’une seule démarche : écouter tes client(e)s. Tu dois favoriser les échanges, les faciliter et surtout écouter ! Et enfin montrer que tu écoutes : met en place les changements que tu as identifié. Ton/ta client(e) a un problème ? Prends le temps de le cerner, de vraiment comprendre ce qui ne va pas. Et propose une solution adaptée. Répondre à un problème par un prix est la pire chose que tu peux faire. Car cela veut dire que tu n’écoutes pas, que tu n’es pas vraiment intéressé(e), et entache la confiance dans la relation. Want more ? Apprends 13 autres façons de développer ton leadership ! Pour en savoir plus sur les tunnels de ventes et les stratégies de bases à adopter : télécharge le guide (gratuit). ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

3 raisons pour arrêter de négliger ton instinct d’entrepreneur·e

Tu es entrepreneur·e tu as mille idées à l’heure, tu vois les choses en grand en projetant un business et non un simple job, sauf que… pour rendre des décisions : faire confiance à ton instinct s’avère plutôt difficile. La preuve : tu te poses 10 000 questions, tu doutes continuellement, tu released qu’une infime partie de tes idées (désolée pour le frenglish - mais c’était le mot le plus adapté à mes pensées). Ton instinct est l’une des meilleures parties de toi : et il peut te servir bien au-delà de ta survie en pleine jungle. Il te sert aussi pour préserver ta santé mentale d’entrepreneur·e. Car pour développer ton business à la hauteur de tes ambitions tu n’as réellement besoin que de 2 choses : ta marque et ton instinct. Ton instinct fait de toi un·e meilleur·e business boss et est indispensable à tout leader, c’est ta clé pour gérer ton business et développer ton leadership d’entrepreneur·e. Et voici pourquoi : 1) Ton instinct est ton astuce bien-être pour entreprendre, en étant bien Ton instinct est ton astuce bien-être santé mentale d’entrepreneur·e car cela veut dire que tu choisis d’entreprendre en totale adéquation avec ta personnalité, ton self. C’est ta garantie pour construire un business dans lequel tu te sentes bien. Comprends moi bien : un business n’est pas un bon filon qui va te rendre riche en faisant le plus de marge possible. Un business c’est pas un simple job non plus, parce que tu ne veux pas seulement vivre de ton projet, tu as envie de le créer pour faire vivre tes valeurs ou vivre ta passion. En te fixant de créer un business et de le construire grâce à ton instinct, tu entreprends donc selon tes envies, selon tes intérêts, cela te laisse l’occasion de faire en sorte de multiplier les activités où tu te sentes bien, à collaborer avec d’autres personnes pour te soutenir dans les activités que tu ne supportes pas. Cela te permet de développer ta créativité. Et oui, de gagner de l'argent. Mais écouter son instinct quand tu entreprends, c’est surtout l’assurance d’avoir une vie professionnelle qui te correspond pleinement, et c’est donc une vraie composante pour préserver ta santé mentale. Ton projet change au cours du temps car toi-même tu changes au cours du temps. Faire confiance en ton instinct c’est la clé pour ne jamais regretter ton parcours entrepreneurial. Et même ne jamais regretter ta vie tout cours : car tu es toujours en adéquation avec toi-même. 2) Tu innoves : grâce à ton instinct Regarder les résultats pour voir ce qui fonctionne ou pas c’est primordial. Les chiffres ne mentent pas, pas vrai ? Sauf qu’en innovation : il n’y a tout simplement pas de data. Tu n’as donc aucune référence car c’est de la pure nouveauté. Si tu crées un nouveau produit ou service : tu dois faire confiance à ton instinct pour trouver les meilleures solutions et arriver à une bonne version bêta de ton produit ou de ton offre => celle sur laquelle tu récolteras ensuite des avis clients, et que tu pourras par la suite améliorer. 3) ton instinct permet de te lancer A trop réfléchir et ne rien lancer en vrai : tu ne risques pas l’erreur, mais tu ne risques pas d’avancer non plus. Pour avancer tu dois confronter ton idée, pour l’améliorer. C’est fondamentale. N’ai pas peur du jugement : car tu te juges bien plus sévèrement que les autres. C’est l’un des meilleurs conseil bien-être business que je peux te donner. Lors d’un de mes accompagnements - un client dans l’industrie musicale où les projets mettent du temps à sortir - me disait qu’il n’osait de rien lancer car « les gens allaient écouter ce dont il était capable il y a un an, au minimum ». C’est vrai. Le problème ici c’est encore la peur du jugement : les gens ne se rendent pas compte que je m’améliore avec le temps, je me préfère maintenant, j’ai confiance en ce que je fais maintenant, et dans un an j’aurais changé d’avis et je penserai que ce que je fais maintenant : n’est pas assez bien. Un vrai cercle vicieux. Valable pour ceuxes qui aimeraient se lancer mais n’osent pas le faire avant d’avoir un produit ou une offre parfaite. Tu dois en sortir : les gens ne savent pas ce dont tu étais capable il y a un an, c’est toi qui en changeant, change aussi tes standards d’appréciation : cela ne reflète pas la réalité de ta clientèle cible ni de ton audience. Si tu grandis au cours de l’année et est capable de mieux : fais le savoir, mais ne te laisse pas bloquer par ça pour avancer, fais confiance en ton instinct. Personne ne s’attend à voir ton offre parfaite, ce qui compte c’est d’être honnête dans ton business. Et ce qui compte par dessus tout : c’est tes client·es. Ta clientèle idéale sera très contente avec un produit s’il correspond à ses attentes (et à ta communication marketing), ou si ton offre de prestations a pu les aider à résoudre tel problème ou à atteindre tel objectif. Il n’y a que toi qui voit les défauts : et c’est une bonne chose, car cela veut dire que tu es en quête permanente pour l’amélioration. Ne perds jamais ça, mais ne laisse pas ça d’empêcher d’avancer : bref fais confiance en ton instinct pour développer ton business d’entrepreneur·e à la hauteur de tes ambitions ! 4) écouter son instinct pour se préserver En écoutant ton instinct : tu évites le surmenage, tu t’accordes de vraies pauses. Ne t’oublies pas : voilà le meilleur conseil pour ta santé mentale si tu entreprends. Pour en savoir plus sur les tunnels de ventes et les stratégies de bases à adopter : télécharge le guide (gratuit). ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

Les 5 mauvaises habitudes qui t'empêche de prendre de meilleures décisions dans ta business vie

Ces habitudes ont les as tous/toutes eu à un moment lors de notre business vie, peut-être que tu les as même encore. Alors je vais faire plus que te les lister, en te donnant mes tips pour faire mieux. Et puis si t'en as d'autres je suis preneuse. 1) Ne rien planifier du tout Si tu ne planifies rien : c’est donc que tu improvises beaucoup. Sauf que ton cerveau (c’est la neuro-scientifique qui te parle) ne fonctionne pas comme ça de manière optimale. De la même façon que pour le fameux « ratio » détente/travail : ton cerveau sera plus efficace s’il a une seule tâche à effectuer, puisque tu seras concentré·e. Tu avanceras donc plus dans ta journée en la planifiant, et seras plus à même cognitivement parlant de prendre de meilleures décisions business. Certaines personnes choisissent de faire un planning de la semaine le dimanche soir, d’autres (comme moi) se sentiront beaucoup trop restreint et ont besoin de plus de liberté : je choisis mes tâches prioritaires la veille seulement. MON MEILLEUR TIPS : Disons que tu es débordé.e, et que par conséquent, tu sens submergé.e et entres dans un cercle vicieux où tu n’arrives pas à avancer. Mon meilleur secret lorsque ça arrive et que j’ai beaucoup trop de tâches prioritaires pour une seule vie/journée : je tire au sort. C’est simple, j’ai mon petit bloc notes, sur lequel j’écris une tâche par feuille : je mélange, je tire à l’aveugle. Et je ne réfléchis plus, je fais. J’avance. Tu devrais essayer. 2) Penser trop « Est-ce que je vais vraiment répondre à la question si je parle de ça » « est ce que je dois parler de ce problème en premier ou alors de l’autre » « est ce que je dois faire cette stratégie en premier ? » STOP. Tu réfléchies beaucoup trop pour prendre une bonne décision. Si tu penches plus de 15min sur un problème => c’est que tu es pris·e dans une spirale. Pour y remédier : → Si cela concerne une décision, tu devrais confronter tes idées/peurs à d’autres points de vue. → Si cela concerne une tâche précise : utilise la technique pomodoro Pomodoro (ou tomato method si t’es bilingue italien insupportable comme oim  ✌️) cela consiste à mettre un timer pendant 20/25 min où tu dois réaliser un objectif précis (sois réaliste tout de même, tu n’as que 25min). Tu dois n’avoir aucune distraction, pour être totalement concentré·e pendant ce laps de temps. Dis-toi qu’après tu pourras t’accorder 5min sur autre chose. Et ainsi de suite. 3) Mélanger distractions et travail Netflix & travailler ? Pas possible. Travailler et regarder instagram toutes les 15min ? Pas possible non plus. Enfin presque pas possible. Ton cerveau a besoin de vrai moments de distractions. La preuve : il fonctionne carrément mieux s’il en a. C’est comme le sommeil. C’est un besoin. Il est donc indispensable de s’accorder de vraies pauses. « the body doesn’t lie », tu as compris l’idée : ton corps/esprit sait ce dont tu as besoin. Fais lui un peu confiance ! Tu n’as envie de rien faire pendant 4 jours ? Ne fais rien ! Mais fais le bien ! Ne reste pas à « essayer de travailler » tu n’arriveras ni à vraiment te détendre ni à vraiment travailler : en fait c’est pire tu risques de t’enfermer dans une spirale où tu ne supportes plus ta business vie. C’est pas healthy tout ça ! Et c’est pas comme ça que tu prendras de meilleures décisions. Les solutions/technique pour mélanger distractions et travail : →Passes à la journée de 5h être totalement concentré·e et imperturbable. Bien loin du téléphone, des réseaux, même du frigo. Mais la bonne nouvelle : c’est que si tu commences à 8h, tu auras fini à 13h. → Pas possible pour toi en ce moment ? OK, fixes toi des objectifs raisonnables à réaliser sur des créneaux précis. : POMODORO Tu peux avancer sur tel sujet et te récompenser avec un seul épisode (de Brooklyn Nine Nine bien sûr) lorsque tu auras fini. → Impossible car tu n’arrives pas à t’arrêter à un seul épisode ? Accordes-toi une vraie pause le midi avec des amis. Ou mieux : fixez-vous un rdv à l’extérieur en fin de journée. Cela te laissera l’occasion d’avancer avec une deadline en tête + t’accorder un moment de détente. → Tu n’as pas d’amis disponible ? Prend du temps pour toi ! Vas marcher, visiter un endroit que tu n’as jamais vu, boire un chocolat en terrasse seul·e c’est très bien aussi, ou rien faire les pieds dans une bassine fais bien l’affaire aussi. 4) Faire quelque chose parce que tu t'y sent obligé·e Oust. Non non non.
Avoir un business, c’est aussi construire une vie qu’on aime : tu ne supportes pas de faire telle activité ? Engage quelqu’un. Tu n’as pas les fonds ? Vois les choses en grand et investis dans ton business pour le développer ! Trouve toutes les solutions possibles et inimaginables pour avoir un réel équilibre qui te convient, tu prendras de bien meilleures décisions ! 5) Ignorer ton instinct Tu sens que tu ne devrais pas te lancer dans ce nouveau partenariat ? Ne le fais pas. Ton instinct ne te sert pas qu’en pleine nature : fais-lui confiance également pour prendre les bonnes décisions dans ton business. Je pense qu’être entrepreneur.e ne devrait pas être vécue dans la contrainte : oui entreprendre c’est dur. Mais ça va. Il existe tout un tas de solutions pour mieux vivre ton quotidien d’entrepreneur·e, si tu te sens débordé·e, perdu·e : ne reste pas dans cette spirale infernale. Tu as la chance d’être entrepreneur·e, tu es donc ambitieux/se. C’est génial ! Avoir une business vie te permet d’accomplir plein de choses : ta vision, mettre en pratique tes valeurs… Pour vivre comme un·e boss, tu dois penser à ton équilibre. ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

Attirer sa clientèle cible grâce aux stratégies social media et se faire connaître

Être présent sur les réseaux pour attirer directement tes clients et clientes, sans faire de prospection, c’est le rêve non ? Ou plutôt : c’est le but. Parce que nous allons te montrer tout ce qui est important pour arriver à te faire connaître sur un réseau social et convaincre ton client idéal/ ta cliente idéale. Créer facilement une stratégie marketing pour les réseaux sociaux, pour attirer ma cible → Checklist pour créer ta stratégie social media Définir tes client·es idéaux/idéales, tu dois les connaître sur le bout des doigts Définir tes objectifs Créer une ligne éditoriale & une stratégie de contenu Etablir un calendrier éditorial (pour le prochain mois pour débuter) Créer tout ton contenu en une seule journée => cela te fera gagner en productivité En pratique, bien évidemment cela te demande du temps bien sûr. Mais cela vaut le coup (voire c’est carrément indispensable). → Principaux objectifs à choisir pour ta stratégie marketing social media gagner en notoriété acquérir des prospects/potentiel·s client·es générer des ventes construire une audience fidèle : qui est engagée (commentaires, likes, partages…) devenir leader d’opinion : avoir l’air expert·e dans son domaine établir une preuve sociale : montrer les avis clients et témoignages L'importance de définir une ligne éditoriale et une stratégie de contenu Toute ta stratégie de contenu répond à tes objectifs précis. Sauf que pour trouver les choses à dire : tu dois savoir précisément le type de message que tu dois avoir, les thèmes abordés : tout doit être clair pour toi. Si cela ne l’est pas : non seulement tu n’attireras pas ta clientèle cible, mais en plus tu peineras : créer du contenu sera chronophage et fastidieux. Alors que si tu sais exactement où tu vas… tout est plus simple ! → Comment faire pour définir ma ligne éditoriale et stratégie de contenu ? Tu dois penser tout ça avec une seule obsession : ton contenu apporte de la valeur à ton client cible. Tu peux réserver une session individuelle 1:1 si tu luttes. → Quel réseau social privilégié pour attirer son client cible ? Ta stratégie marketing réseaux sociaux peut englober tous les réseaux sociaux. Si tu as peu de temps, je te conseille de te concentrer sur seulement UN réseau social. Autant faire les choses très bien sur un seul, mais à condition de choisir le bon, tes cliente.s cibles doivent y être présent.es ! → Ta ligne édito (et ton contenu) sera également différente selon les habitudes ou plutôt les « buts » de chaque réseau social Par exemple : instagram = c’est une vitrine où tu noues une vraie la relation avec ta communauté Pinterest = c’est un moteur de recherche parfait pour les potentiels acheteurs/mais tu dois avoir des photos inspirantes. Erreurs à éviter dans sa stratégie marketing des réseaux sociaux Les erreurs à éviter dans sa stratégie marketing des réseaux sociaux - si tu vends des produits → ne pas avoir de vraie stratégie : communiquer sur ce qu’on peut, en improvisant - si tu es dans ce cas, cela veut dire que ta ligne éditoriale ou/et ton message de marque ne sont pas clairs pour toi. Tu as besoin de les clarifier. Tu peux télécharger notre guide pour t’aiguiller, ou gagner du temps en réservant un créneau et avoir ta ligne idéale toute prête en un rien de temps → se tromper dans les objectifs : tu ne dois pas vouloir des abonnés pour avoir des abonnés, tu dois te concentrer sur la « qualité » puisque tu veux des abonnés qui achètent, tu as besoin d’abonné.es correspondant à ta clientèle cible. → ne pas intégrer ses nouveautés suffisamment à temps : communique sur tes nouveautés avant leurs sorties. Invite les gens à s’inscrire à ta newsletter pour les avoir en premier, il faut que tu crées l’excitation ! → dire à quel point tes produits sont géniaux : cela n’intéresse que toi - désolée. Ce qui intéresse ta clientèle cible, c’est de savoir comment ton produit est la réponse à l’un de leur problème. Garde cela en tête et écris en conséquence :) → ne pas intégrer sa stratégie marketing des réseaux sociaux dans des stratégies globales de relances emailing : tu t’es donné.e tellement de mal pour les faire venir sur ton site, tu dois mettre en place les bonnes stratégies pour les faire revenir et les convaincre de passer commande chez toi ! - télécharges le guide (gratuit) si tu souhaites en savoir plus. Les erreurs à éviter dans sa stratégie marketing des social media - si tu vends des services → se tromper de réseau social : ton/ta client·e idéal·e n’est pas forcément sur instagram, tu dois aller là où iel pourra te trouver bien sûr → se tromper de stratégie : peut-être que tu ne dois pas DU TOUT faire des efforts sur les réseaux, peut-être que ta prospection se fait uniquement par email qui sait → se tromper de cible : tu dois convaincre la bonne personne. Je m’explique : tu ne vas pas essayer de convaincre un bébé de vouloir tel petit pot, mais un·e des parents ? Cet exemple te parait simple mais il est crucial : car imaginons que tu vendes des services d’assistanat, dans ce cas ton audience souhaitée c’est peut-être l’assistante d’un.e CEO et non pas la/le CEO directement qui ne perd pas forcément son temps dans ce genre de recherches. → ne pas avoir de message de marque clair : tes prospects doivent comprendre en un rien de temps ce que tu vends, et pourquoi ils ont besoin de toi. Tes publications social media doivent donc dire clairement ce que tu vends et comments iels peuvent l’avoir, sans oublier ton site ! Il doit être de qualité mais avec un copywriting irréprochable pour les convaincre de te contacter - en savoir plus sur le copywriting de mon site. Tu as besoin d'aide pour attirer plus de clients sur instagram ? Tu dois concevoir ton message de marque et ta ligne édito. ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

13 façons de développer ton leadership

Développer son leadership est l’un des éléments les plus cruciaux si tu souhaites faire de ton entreprise un business (c’est-à-dire une entreprise faisant littéralement vivre tes valeurs, faisant sens pour toi). Si tu n’es pas encore convaincu(e) sur l’utilité du leadership en tant qu’entrepreneur(e) même avec zéro employé : je t’invite à lire cet article. Ici on ne se concentre que sur une liste brève, de tips comportementaux pour cultiver ton leadership. Voici comment cultiver ton leadership en 13 étapes : → adopte une vision stratégique/d’ensemble Sais exactement où tu veux emmener ton business, car tu dois pouvoir communiquer avec clarté sur ton business et tes offres si tu veux convaincre tes client(e)s potentiel(le)s assez facilement → force-toi à être objectif Prends le tableau dans son ensemble; Sais reconnaître lorsque tu fais fausses routes → maitrise tes émotions Sans les refouler attention ! Ne prends pas de décisions importantes sous le coup de tes émotions. Accorde-toi du temps pour les vivre et appréhender toutes les conséquences de la décision que tu t'apprêtes à prendre. →Soit ambitieuse/ambitieux Et si en simple objectif de vie tu avais le fait de ne jamais se contenter ? Tu es capable de bien plus que ton toi actuel, alors fais-le ! → Soit cohérent·e Ne fais pas de concession sur tes valeurs, mêmes sur des collaborations car tu ne seras plus pris au sérieux. → Remets-toi en question Grâce aux autres. Remets en question tes produits ou tes offres de prestations, et ta personne également : demande des feedbacks. Ce ne sont que des occasions pour t’améliorer. → Célèbre ta différence Ton produit/offre n’est peut être pas unique, mais toi tu l’es. Ta façon de faire l’est aussi. Profites de ta différence pour sortir du lot : comment veux-tu différencier ta marque si tu copies tes concurrents ? → Apprends quelque chose de nouveau chaque jour Dans un nouveau domaine, ou une nouvelle connaissance d'un domaine où tu t'y connais déjà... ou tout simplement rencontrer une nouvelle personne → Développe ton empathie → Echange sur tes peurs et tes échecs : Tu n’es pas seul(e). C’est bon pour toi, mais également pour ton audience : les gens sont beaucoup plus attentifs et inspirés s’iels comprennent que tu as du mérite pour arriver là où tu en es aujourd’hui ! → Investis en toi-même ! Car c’est investir aussi dans ton business. Un leader sait reconnaître le besoin d’aide, et agit. Il n’y a pas meilleur investissement que dans sa personne : puisque c’est aussi investir dans son business après tout. → Sais reconnaître quand tu as besoin d'aide Engager un(e) : coach business, agence externe pour de meilleures stratégies, designer, community manager… Sais reconnaître que tu as besoin d’aide et trouve-là ! ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

10 raisons de développer ton leadership si tu es entrepreneur·e

Développer son leadership est l’un des éléments les plus cruciaux si tu souhaites faire de ton entreprise un business. Et quand je dis business, je n'entends pas machine à argent où seule les marges mais un business au sens d’une entreprise qui fait littéralement naître ta vision, vivre tes valeurs en plus de te permettre de vivre ta meilleure vie de boss entrepreneur·e (en plus de te rapporter de l'argent bien sûr). Se donner pour objectif de cultiver son leadership, revient à être un·e meilleur·e entrepreneur·e mais aussi un meilleur être humain. Voici pourquoi : 1) un·e leader a une vision stratégique, d’ensemble Une vision stratégique c’est savoir exactement où tu veux emmener ton business. Quels sont tes objectifs ? Quelle mission as-tu ? Quelle valeur crées-tu ? Si tu adoptes une attitude de leader entrepreneur·e : tout ton business devient plus clair et cela a un impact positif sur ta santé mentale en plus. Tu hésites sur ta vision ? Viens en parler en DM. 2) un·e leader est objectif Tu te dois donc d’être le plus objectif/ve possible, de prendre le tableau dans son ensemble. Pour savoir laisser tomber quand c’est vraiment nécessaire : et donc réagir. N'ai pas peur non plus du changement car tout change, et c’est très bien car tout évolue. Tes rêves et tes envies aussi. Suis ton instinct, et tu auras toujours la satisfaction d’entreprendre en accord avec toi-même. Mental health tips n°1 ! 3) un·e leader cultive sa maîtrise de soi Garder les émotions sous contrôle : ou plutôt ne pas se laisser trop guider pas les émotions dès qu’elles se présentent et prendre de mauvaises décisions,. C'est aussi s’écouter et écouter son instinct. En prenant des risques quand tu entreprends, tu deviens également émotionnellement plus résistant. Profites de ta vie professionnelle pour travailler sur des défauts et tes peurs. Tu as peur de te montrer ? Tu as peur d’être jugé(e) ? Prends ces risques ! Dis-toi que c’est indispensable si tu veux propulser ton business là où tu veux vraiment aller : cela devrait être une motivation suffisante.
PS : j'avais une peur irrationnelle de parler au téléphone avec des quasi inconnus (ne me demande pas pourquoi, irrationnelle je t'ai dis) : j'ai voulu être standardiste un été dans l'un de mes premiers job - 2 semaines de souffrances pour une vie bien plus tranquille ! Le coup de se forcer professionnellement pour vaincre sa peur fonctionne, car tu n'as pas le choix. 4) un·e leader est ambitieuse/ambitieux Penser à l’après, penser à l’innovation, penser tout simplement à la valeur que tu veux continuer de donner. Et ton business survivra pendant des années (en évoluant en plus). Ne te contentes pas, donnes-toi les moyens pour y arriver et spoiler alert : tu finiras par y arriver - Just keep going babe. Je pourrais dire sois « résilient·e » mais entre nous ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire. Il sonne l’inverse de ce qu’il signifie. Alors je dis non ! 5) un·e leader est pris au sérieux Quand tu choisis de te montrer leader : tu es irrémédiablement pris au sérieux. C’est un fait en psychologie. C’est comme ça. C’est pas à moi que tu dois faire des réclamations. Mais bonne nouvelle : si tu décides d’adopter une casquette de leader lorsque tu entreprends => ton business décollera plus facilement. C’est toi la touche charismatique de ton business. Profites de l’influence psychologique du leader en en devenant un·e ! 6) un·e leader est une valeur sûre Car iel ne se compromet pas ! Construis ta vie professionnelle comme un business : en faisant vivre tes valeurs. Mais fais également en sorte que ton business les respecte/les vive : tu milites pour l’environnement ? Engage ton business pour de vrai. Acte ! Tu milites pour la cause LGBT+ ? Montre le, favorise les échanges. Tu d’adresses à des êtres humains avant tout, et pas à de potentiels clients. Respecte tes valeurs jusqu’au bout : même dans tes collaborations. Personne ne te prendra au sérieux si tu commences à faire des concessions sur des choses aussi essentielles que des valeurs. Par définition : elles sont si fortes qu’elles ne devraient pas être questionnées. Sinon, c’est que tu t'es trompé·e de valeurs à mettre au coeur de ton business : change les ! 7) un·e leader se remet en question Un·e bon leader entrepreneur·e sait écouter les autres. Demander aux autres leurs avis sur son produit ou ses offres. Mais demande aussi des feedbacks sur leur propre personne : « tu es trop négatif/ve. Tu es jamais content/e » : c’est une occasion pour toi de t’améliorer. Si tu es dans ce cas, cela veut dire que tu dois davantage célébrer le positif. Et + = + comme dirait la mère Mahfouf. 8) un·e leader sait qu’il faut être différent·e Ton business ne propose pas forcément de produits ou offres de services uniques si tu résonnes en terme de « pures catégories ». Mais qui est vraiment exactement comme toi ? Personne ! Ton business c’est pareil. Tu dois le rendre différencié. Comment veux-tu sortir du lot en copiant tes concurrents ? 9) un·e leader investi en lui même Un·e leader sait reconnaître le besoin d’aide, et agit. Il n’y a pas meilleur investissement que dans sa personne : puisque c’est aussi investir dans son business après tout. Engager un·e : coach business, agence externe pour de meilleures stratégies, designer, community manager… Sais reconnaître que tu as besoin d’aide. Cela fait du bien à ta personne, et à ton business : c’est tout bénéf ! 10) un·e leader inspire les autres Un·e leader empower les autres. Iel inspire sa communauté , son réseau ou son cercle d’amis : à réagir, à se poser des questions, à échanger… Tu dois apprendre à communiquer sur tes faiblesses, à lâcher prise également, à féliciter les autres … Tu inspires mais tu t’enrichis par la même occasion : car tu t’enrichis de visions différentes de la tienne : la richesse c’est les autres - sois mieux que Sartre en prenant le verre à moitié plein. PS : Comme tout le blog : cet article est rédigé en écriture inclusive. Alors on pourrait dire que leader est un mot épicène (valable autant pour le féminin que pour le masculin) et qu'il ne fallait pas s'embêter avec les ·e : sauf que l'image répandue du leader c'est l'homme blanc puissant. Et y en marre que ce soit toujours les hommes associés au pouvoir. J'aime pas ça. Je dis non encore une fois. Et toi tu dis quoi ? ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

Freelancer, voici pourquoi tu dois créer ta marque

Beaucoup de free (d’entrepreneur·es vendant des prestations) se posent cette question cruciale : Je suis freelance, est-ce que j'en ai vraiment besoin d’une marque ? La réponse est oui. Et tu en as même déjà une. : ton vrai enjeu c'est de bien la construire. Et voici pourquoi : Définition de la "marque" Si tu reviens aux origines du mot : une marque est une empreinte laissée sur quelque chose. Dans l’idée donc, si tu marques quelque chose, c'est pour savoir que tu es passé·e par là. Pareil pour la personne à côté de toi. Tu as laissé TA marque, et iel a laissé SA marque. A partir de ce moment : on peut savoir qui a marqué quoi, on peut différencier. Voilà tout l’intérêt d’une marque (au sens business). Si on revient au terme étymologique : c’est d’ailleurs pour ca qu’on appelle une marque (business) : une marque. C’est un élément différenciant. Plus ta marque est dite forte : plus elle a de valeur pour tes (potentiels) clients. Et c’est bien pour cette raison que tu dois la créer brique à brique et la soigner. → Laisser sa marque c'est se différencier Une marque quand on est freelance c’est un raccourci, qui aide ta clientèle cible à te différencier de tes concurrents.. Ta marque c’est bien sûr une assurance sur la qualité des produits (ou services), mais aussi sur ta façon de faire (tes relations clients par exemple), sur ton niveau d’expertise, sur tes valeurs…. → Créer sa marque pour manager son business, that's ur goal ✨ Construire ta marque c'est aussi te poser sur tes objectifs de business vie en tant que free : souhaites-tu travailler uniquement avec des clients ayant les mêmes valeurs, par exemple environnementales, que toi ? Si tu choisis de te spécialiser en communication green, il est important de manager ton business avec ta marque : si tu te revendiques spécialisé·e green, tu ne dois pas faire de concession même pour un gros contrat : cela irait à l’encontre de ta marque, et tu risquerais de l’entacher. Dès lors, tu pourrais perdre de potentiels contacts qui ne trouveraient plus leur intérêt à te contacter : puisque la valeur perçue de ta marque aurait changé pour iels. C'est ça manager son business grâce à sa marque : et c'est primordial si tu veux faire plus que te créer un job. Il n’y a donc aucune différence entre entrepreneur·es de services ou de produits sur ce point : dans les deux cas, la marque est un élément crucial de la relation commerciale et est nécessaire à ton business. Mon personal branding comme marque Est-ce que ma marque peut-être mon personal branding ? On va faire simple : non. D'ailleurs c'est quoi le personal branding ? Le personal branding c’est ta marque en tant qu’individu, ce sont les principales caractéristiques que tu exacerbes au niveau public : pour qu’on se fasse telle image de toi. Le personal branding est important dans les deux types de business (produits ou prestations). Personal branding vs marque business, quelle différence ? → Construire son personal branding c'est puiser des éléments essentiels de ta personnalité pour construire ton personnage public → Construire ta marque business, c'est une vision, une missions & des valeurs qui vont au delà de ton propre personnage public : qui t'aide à te différencier de tes concurrents Il y peut avoir des éléments communs entre marque business et personal branding, mais la marque business est une entité à part entière. Tu dois donc créer une marque à part entière pour ton business. Car c’est elle qui va te permettre de faire la différence auprès de tes client.·es cibles, de savoir comment communiquer, quelles stratégies adopter pour attirer sur les réseaux, quelles stratégies de contenu mettre en place… La liste est longue ! Assurer le succès de sa marque e-commerce en tant que freelance Si tu es prestataires de services et que tu souhaites attirer ta clientèle cible directement en ligne : tu as donc une marque (e-commerce). → Voici les 4 éléments qui te permettent de construire ta marque e-commerce freelance : ta marque doit avoir une vision et une mission ta marque doit croire en des valeurs (et le montrer en les appliquant) ta marque doit connaître son coeur de cible : qui est ton client idéal ou ta cliente idéale (=CI) ta marque e-commerce doit correctement communiquer en ligne : et donc avoir une bonne stratégie éditoriale sur le réseau social adapté à ton business, ainsi que des stratégies de contact tout au long de ton tunnel de vente. Ton but : convaincre ton/ta CI de faire affaire avec toi Pour en savoir plus sur les tunnels de ventes et les stratégies de bases à adopter : télécharge le guide (gratuit). ✨ Tu as une vision à partager ? Soumets ton article invité ! ✨

Conseils et coaching pour les femmes entrepreneures du e-commerce
Agence à Paris de consultant e-commerce branding et marketing pour les marques engagées

studio

flodesk avis agence freelance.jpg